Pesante solitude pourtant apaisante témoignage de Noël 2012


une réelle solitude constante
FORUM sur les solitudes Contact (dont vos réflexions) L'Accueil SOLITUDES

Il s'agit d'un commentaire sur une autre page. Plutôt que de le valider j'ai préféré lui accorder une entrée...

Passé la cinquantaine... Je sens là votre "force d'habitude", votre nostalgie, votre presqu'amertume... Je ressens l'intensité de votre propos car je suis en pareille situation : pas choisie... confrontée à un divorce initié par... un pervers (terme médical usité), une réelle solitude constante... une méfiance extrême pour retenter un contact humain, une expérience de 34 ans de vie commune dont 40 ans de "(mé)connaissance" de l'autre... C'est dire... Et plus rien, plus personne, juste le "plein de vide" sans enfant, sans ami, sans personne, en quelque part plutôt... nulle part ; la vraie solitude initiée par l'autre...

Chaque instant, chaque jour, à longueur d'année... une vie figée dans le vertige du temps qui passe et nous emporte cependant, inexorablement.
Pesante solitude pourtant... apaisante, préservant de toute exposition à quelque rencontre hasardeuse, décevante... expérience de l'âge, de la "vie" aidant.

LUCIOLE



Votre commentaire ou réponse

- le 23 novembre 2014 à 18 : 42
par memi59 : J'ai un peu le même ressenti sauf que j'ai des enfants et petits enfants... mais je me retrouve souvent seule, chacun ayant sa vie... ses sorties.. j'ai fait une ou deux rencontres par site... assez décevantes, et trop méfiante et jalousie de ma part, donc souffrance, qui m'a ramené au point de départ... c'est dur de tout recommencer. Les amis étant commun, je suis moins intéressante... pour eux. Je voudrais croire en l'amour, avoir un compagnon sympa avec moi. est ce une utopie ? j'ai du mal à me trouver intéressante donc j'aime les gens mais je me referme facilement. à 59ans, voilà où j' en suis


sur le forum : 08 95 23 21 86 même si elle te prétend le contraire : 0,80 euro la minute
LIRE PROPOS et commentaires.